Levage

Présentation

Le contrôle des engins de levage et de chantier est obligatoire depuis le 1er mars 2004.

Compte tenu des risques que peuvent représenter les engins de levage pour la sécurité des travailleurs, le code du travail impose leur contrôle depuis le 1er mars 2004.

Nos contrôleurs agréés peuvent effectuer plusieurs types de vérifications sur votre matériel :

  1. La mise en service
  2. La VGP : Vérification Générale Périodique
  3. La remise en service

Avec plus de 2000 contrôles effectués par an à travers la France, Pro Contrôle Levage est aujourd’hui en mesure de proposer les meilleurs prix du marché.

De part leur expertise, nos contrôleurs seront en mesure de vous conseiller durant le contrôle et de vous renseigner sur les meilleures pratiques à adopter pour préserver vos engins de levage.

Réglementation

 

Périodicité des vérifications par appareil :

  • Contrôle tous les 6 mois pour :

Tous les engins destinés à effectuer des opérations de levage : télescopiques, chariots élévateurs, chargeurs frontal sur tracteur avec clapet, plates-formes élévatrices mobile de personnel (nacelles).

  • Contrôle tous les 12 mois pour :

Tous les engins de chantiers n’effectuant aucune opération de levage : Pelles, mini pelles, chargeuses, tracto-pelles, chargeurs frontal sur tracteur sans clapet…

Textes réglementaires :
Arrêté du 1 mars 2004 relatif aux vérifications des appareils et accessoires de levage

  1. La mise en service :
    Cette vérification est obligatoire lors de la mise sur le marché de l’appareil (appareil neuf) ou lorsque l’appareil n’est pas conforme aux normes Européennes (CE).

    Dans la plupart des cas, elle est effectuée par le fabriquant. Cette vérification consiste en une série d’examens visuels et fonctionnels, s’assurant que l’appareil réponde aux conditions d’utilisations, qu’il est monté de façon sûre, et que tous les éléments fonctionnels testés dans les conditions les plus défavorables répondent à la capacité maximale prévue par le fabricant.
    Les dispositifs de sécurité freins, descentes de charges, etc… seront testés de la même façon.
    A l’aide d’une charge supérieure à la capacité maximale (C.M.) de l’appareil, une épreuve statique (coefficient 1.25 du C.M.) et une épreuve dynamique (coeff. 1.1 du C.M.) sont réalisées. Nous nous assurons qu’aucune déformation ou amorce de rupture n’apparaît.
  2. La VGP : Vérification Générale Périodique
  3. La remise en service

Points de contrôle

1. Obligation d’affichage

2. Examen de l’état de conservation

3. Essais de fonctionnement